ESCALADER LA CONCHA, LA MONTAGNE EMBLÉMATIQUE DE MARBELLA; UNE EXPÉRIENCE UNIQUE À NE PAS MANQUER

2 septembre 2020

La Sierra Blanca est un massif montagneux de la chaîne de montagnes Penibética, situé dans la province de Malaga. Elle doit son nom à la couleur blanchâtre de sa roche calcaire qui contraste fortement avec les tons rougeâtres des péridotites de la Sierra Bermeja et de la Sierra Alpujata qui la bordent.

Le pic de La Concha (1215 mètres d’altitude), ainsi appelé car vu de l’ouest il ressemble à la coquille striée d’un mollusque, est le deuxième plus haut après le pic Lastonar (1275 mètres d’altitude.) Les autres sommets sont: Cerro de la Zarina (1141 m) et la Cruz de Juanar (1178 m).

Il est situé entre les communes d’Istán, Ojén, Marbella et Monda.

La montée vers le sommet de La Concha, est une expérience unique et inoubliable… parfois passionnante et la vérité est que pour la faire, il faut être en bonne forme physique.

Idéalement, garez votre voiture près du Refugio de Juanar ; un charmant petit hôtel perdu dans les montagnes. On y accède depuis la route d’Ojen, et c’est environ 10 kms avant d’atteindre le village.

De là, vous devez suivre les flèches directionnelles pour « La Concha », car il y a plusieurs endroits qui peuvent être visités. Bien que parfois les signes ne soient pas très clairs.

Le premier itinéraire passe par des endroits plats peuplés d’oliviers traversés avec agilité. Après environ une demi-heure de marche, vous atteindrez une petite forêt de pins et de fougères, un endroit ombragé mais agréable, surtout quand le soleil tape fort. Petit à petit, le terrain s’élève progressivement entouré de plantes aromatiques. Après ce tronçon, nous entrons dans une zone de pierres et de falaises entourant les collines voisines jusqu’à ce que nous découvrons le paysage du versant sud … Après avoir profité de la vue, nous passons vers la face nord de la route (le Salto del Lobo). Une fois cette étape terminée, vous atteindrez l’une des zones les plus exposées de l’itinéraire …  Le chemin devient très raide et caillouteux: en remontant cette pente très haute,  vous grimpez au sommet de la montagne … les bords des rochers sont parfois très étroits. Dans certains endroits et pour des raisons de sécurité, des chaînes ont été ancrées aux rochers pour aider les aventuriers dans ce voyage risqué. Cette dernière ascension est à travers des zones en pentes très rocheuses,  jusqu’à ce que l’on puisse voir la crête du sommet que nous avions au loin devient longue et lourde; l’altitude est excellente, le terrain est très rocheux et les sentiers ont presque disparu. Il faut faire attention à ne pas se dévier et se retrouver dans une impasse. Courage ! Une dernière montée et un dernier effort et puis viendra le grand prix.

Après une montée d’environ 3 heures et demie, vous atteignez le sommet de la Concha. Tous les efforts en cours de route en valent la peine… C’est un panorama à en couper le souffle en raison de sa grande beauté. Vous pouvez voir toute la côte, en passant par le détroit de Gibraltar, le Maroc et le massif montagneux de l’Atlas. Marbella et les charmants villages blancs des alentours : Istán, Ojén, Monda, le réservoir d’eau de la Concepción, au loin l’emblématique Puerto Banus, les luxueuses urbanisations, terrains de golf, montagnes et collines … et au-dessus un grand ciel bleu.  Il y a un banc pour s’assoir pendant quelques instants pour apprécier le spectacle.  Un si bel endroit que la plupart des gens ne savent pas qu’il existe.  Connaissant le chemin, la descente prend un peu moins de temps. Sans aucun doute, cela vaut la peine de grimper au sommet de Marbella. Encore un petit conseil: portez de bonnes chaussures, soyez en bonne forme physique et si vous avez peur des hauteurs: NE REGARDEZ PAS EN BAS!

¿Quieres vender?

Contamos con un equipo de arquitectos para darle más valor a su propiedad

Abrir chat